Présentation des domaines nationaux de Sainte-Hélène

Présentation des domaines nationaux de Sainte-Hélène

samedi 22 juillet 2017

Mise en route de l'aéroport

La nouvelle tant attendue est enfin tombée : vous serez bientôt en mesure de venir passer quelques jours à Sainte-Hélène (séjour minimal : 7 jours) et les domaines nationaux à Sainte-Hélène pourront enfin être visités.  
Ci-dessous, j’ai résumé la situation à partir des informations que nous avons aujourd’hui à notre disposition.

********************

[Toutes les heures indiquées dans ce texte le sont en heure moyenne de Greenwich (UTC)]

La ligne régulière « Sainte-Hélène - Johannesburg - Le Cap » est enfin officiellement créée.
Elle est gérée par « SA Airlink », filiale de la South Africa Airline (SAA).

Un contrat de trois ans entre la SA Airlink et le Gouvernement de Sainte-Hélène a été signé le 21 juillet 2017. Après dix-huit mois d’attente, un accord a enfin été trouvé pour utiliser l’aéroport de Windhoek en Namibie comme zone de transfert entre Johannesburg et Le Cap en Afrique du Sud. Cet arrangement devrait satisfaire la plupart des demandes du public local et international.

L’avion brésilien, Embraer E190-100IGW sera l'appareil qui assurera ce service. À l‘occasion des vols d’essai effectués en décembre 2016 (vols Uitgebreide), cet appareil s’est avéré être le plus adapté aux vents contraires et autres turbulences fréquentes à Sainte-Hélène.

À ce jour, seuls les prix des billets et la date de la mise en route du service doivent encore être finalisés.



Les vols aller-retour  Johannesburg/Le Cap - Sainte-Hélène aura lieu une fois par semaine, le samedi.
Pour l’aller :
Johannesburg (JNB) →  Windhoek (WDH): 07:00-09:00
Cape Town (CPT) → Windhoek (WDH): 06:30 – 08:30
Windhoek (WDH) →  St Helena (HLE): 09:30 – 13:15

Pour le retour :
St Helena (HLE) →  Windhoek (WDH): 14:30 – 18:05
Windhoek (WDH) →  Johannesburg (JNB): 18:40 – 20:30
Windhoek (WDH) →  Cape Town (CPT): 19:05 – 21:00

Le nombre de passagers 

L'appareil utilisé limitera initialement le nombre maximal de passagers à 76. Ce chiffre est inférieur à 20 de celui initialement énoncé dans le document d'appel d'offre. Il a été nécessaire de réviser ce nombre à la baisse afin d’obtenir  un poids optimal pour permettre un atterrissage en toute sécurité même en cas de vent arrière sur la piste de Sainte-Hélène.

Allocation bagages

En classe économique, le passager sera autorisé à un bagage en soute de 20 kg maximum plus un  bagage cabine n’excédant pas 8 kg.
En classe affaires, le passager sera autorisé à un ou deux bagages de soute de 30 kg maximum plus deux bagages cabine n’excédant pas 8 kg chacun.

VOLS DE SAINTE-HÉLÈNE à l'île ASCENSION

Un vol aller-retour aura lieu le deuxième samedi de chaque mois avec l'île de l'Ascension. L'avion quittera Sainte-Hélène à 14h30 et la durée du voyage inter-îles se fera en deux heures.
L’avion restera la nuit à Ascension d’où il repartira le lendemain à 11h15 pour revenir à Sainte-Hélène à 13: 15, puis départ pour Windhoek le dimanche à 14h30.

***************
Ce sont là les points-clés de ce que nous savons. Toutefois, pour plus de renseignements, consultez la page officielle du Gouvernement de Sainte-Hélène : http://www.sainthelena.gov.sh/sa-airlink-to-provide-scheduled-air-services-to-st-helena-and-ascension-island/





mercredi 19 juillet 2017

Longwood... weather

Et bien entendu, comme (presque) toujours, Longwood est dans le brouillard.




Les Briars en hiver

Les années se suivent et ne se ressemblent pas.

Même aux Briars, il pleut !




2016 fut celle de la sécheresse. 2017 est le retour à la normale hélénienne : pluies de juillet à octobre... !!! même au Pavillon des Briars où les églantiers qui donnèrent le nom au domaine sont florissants.


jeudi 6 juillet 2017

Il y a deux cents ans... Les "immortelles"... souvenirs de Napoléon à Sainte-Hélène

À Calcutta, le 22 janvier 1817, Francis Rawdon-Hastings, comte de Moira, marquis d’Hastings Gouverneur-général de l’Inde rédigea une lettre adressée à son homologue/collègue de Sainte-Hélène, Sir Hudson Lowe. Pour faire plaisir à ses amies Lady Holland et Lady Jerningham, il lui annonçait que sa femme, Lady Moira, comtesse de Loudoun, souhaitait faire parvenir à Napoléon un paquet de graines d’immortelles qu’il confiât à un dénommé docteur Hare avec d’autres plantes pour le jardin botanique de Sainte-Hélène. (Source: Lower Papers, volume 20,118)



Ces immortelles ou helichrysum bracteatum arrivèrent le 14 juin 1817 à bord du Lady Campbell. Elles avaient été confiées au docteur Hare qui accompagnait le Lieutenant-Colonel Christopher Fagan, Juge et avocat-général au Bengale. Ce dernier rencontra Napoléon le 19 juin avant de s’en retourner à Londres.
Malheureusement pour Sir Hudson, l’avocat-général partageait avec les ladies Holland, Moira et Jerningham les mêmes idées libérales et ce fut avec colère que Sir Thomas Reade rendit compte à Lowe, que le Lieutenant-Colonel Fagan s'était rendu coupable d'un crime terrible en parlant de Napoléon comme de "Sa Majesté".




vue du plateau de Longwood depuis Deadwood

Depuis cette époque, les immortelles ont recouvert les plateaux de Sainte-Hélène et bordent les routes comme le souvenir d’un hommage des Britanniques libéraux qui s’opposaient à la décision de leur gouvernement conservateur de l’époque d’exiler Napoléon à Sainte-Hélène.